Conférence – Les féminismes en Afrique : perspectives actuelles

L’ADEAS vous donne rendez-vous le Samedi 22 avril 2017 – 14h à l’Université Panthéon- Sorbonne (Amphithéâtre Descartes) pour une conférence sur les  différentes manifestations actuelles du féminisme en Afrique.

En arabe tchadien, on pourrait traduire le mot féminisme par “l’affaire des femmes”. Le terme renvoie dès lors à un autre aspect, celui de la palabre, i.e. des hommes qui parlent des affaires politiques  et des femmes qui parlent de leur quotidien, de ce qui dans la vie, ne peut être traité que par les femmes.

Ainsi le féminisme et “l’affaire des femmes ne sont pas différents, mais sont confrontés à des réalités sociales, culturelles, politiques et économiques qui ,elles, diffèrent. Tout comme l’afro-féminisme, justifie son préfixe par le fait qu’être une femme noire suppose une conjoncture de vie parfois en marge de celle d’une femme blanche, l’objet de la lutte “des féminismes” en Afrique, n’est pas obligatoirement celle des féminismes en Europe. Bien sûr, il est impossible de nier que sur bien des points, ils se rejoignent.

Les féminismes d’Europe et d’Afrique ont-ils les mêmes vocations, les mêmes finalités ? Quels sont les points de divergence et de convergence ? Comment se vit-on en tant que féministe dans un tel contexte ? Quelles vont être les luttes ? A quoi ressemblent les féminismes en Afrique ?

 Le but de la conférence sera donc d’ouvrir une discussion sur différents enjeux propres à l’Afrique qui se manifestent dans les luttes féministes sur le continent : les droits des femmes, l’écologie, l’homosexualité, les violences sexuelles, ou encore la religion.

Le panel des intervenant.e.s est le suivant :

Christine Beynis : présidente du Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles (GAMS), qui lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes, aux adolescentes et aux fillettes

Sabreen Al’Rassace :
africaine panafricaniste, réalisatrice, travaille sur les discriminations basées sur le sexe et ou le genre : femmes (excision et mariages forcés)et LGBT (lesbiennes, gay, bisexuelles et transgenres)

Karima Djennane
: doctorante à Paris 4, travaille sur le féminisme musulman aux Etats Unis et en Afrique

L’entrée est gratuite, il suffit de s’inscrire en cliquant ici

A très bientôt !

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *